Produit
Comment la signature mail performe ? 749 décideurs marketing répondent

Dans son nouveau rôle de Chief Connecting Officer, le responsable marketing doit finement soupeser le rôle de chaque levier. Avec un œil exigeant sur les performances attendues. Une bonne raison de s’intéresser à la signature mail, embarquée dans les dizaines de messages que nous envoyons chaque jour.

Un chef d’orchestre. C’est le rôle qu’a toujours dû endosser le directeur marketing pour faire rayonner sa marque sur la base d’une partition composée des multiples canaux à sa disposition. Selon Gartner, en 2022, ce rôle évolue encore : le CMO (Chief Marketing Officer) doit désormais se considérer comme un CCO (Chief Connecting Officer).

Chief Connecting Officer

Simple glissement sémantique ? Il souligne en fait deux évolutions. Primo, la capacité à créer des connexions fortes, par exemple entre la marque et les collaborateurs de l’entreprise. Secundo, ces connexions se jouent désormais à travers un entremêlement complexe de canaux– digitaux mais pas seulement.

.

319 milliards de mails en 2021

Dans ce mix marketing hybride (online et offline), l’email pèse encore de tout son poids. Pour une raison simple : dans le monde professionnel, aucun canal plus récent, aucune des nombreuses applis de collaboration ne l’a supplanté. Il devrait s’échanger en 2021 environ 319 milliards d’emails(1) dans le monde, soit 15 milliards de plus qu’en 2020 et 26 milliards de plus qu’en 2019.

À l’échelle de l’entreprise, chaque collaborateur envoie en moyenne 40 emails quotidiennement. Autant dire que l’email offre un reach qu’aucune entreprise ne peut se permettre d’ignorer. Questions légitimes : comment capitaliser sur ce reach ? Quels résultats concrets peut-on raisonnablement attendre ?

Pour l’essentiel, transformer l’email d’entreprise en canal marketing à part entière revient à à exploiter finement la signature mail, qui porte l’identité de marque et peut promouvoir un call-to-action. Double bonne nouvelle : des solutions existent et les résultats sont mesurables – et mesurés.

.

Des conversions à 2 chiffres

Les mieux placés pour rendre compte de ces résultats sont nos clients, ceux qui utilisent au quotidien Letsignit, notre solution de gestion des signatures mail. Parmi eux, 749 décideurs marketing – de groupes de plus de 100 salariés – ont répondu à notre sondage.

Les résultats donc ? Ces décideurs marketing estiment que les signatures mail orchestrées via Letsignit ont accru en moyenne de 34 %(2) la lisibilité de leur portfolio de marques. Réduisant ainsi les confusions et les dissonances entre leurs entités.
Ce même pourcentage – 34 %(2) en moyenne – apparaît quand il leur est demandé d’évaluer l’augmentation de l’engagement et de l’information des collaborateurs grâce aux signatures.

Un chiffre considérable, lorsqu’on connait la difficulté actuelle à les engager ou à leurs communiquer les bonnes informations, au bon moment – depuis la démocratisation du télétravail notamment.

Enfin, sur la base des clics enregistrés sur les signatures mail, la génération de trafic et de contacts s’accroit de 25 %(2). Un canal pertinent donc, pour relayer tous types d’opérations marketing : events, enquêtes, offres, contenus, témoignages, récompenses, etc.

Car combien de canaux peuvent aujourd’hui se targuer d’afficher des conversions de plus de 20% ou 30% ? Ne cherchez pas, ils ne sont pas nombreux…

Exemple signature mail Interne et externe

Bien entendu, rien de magique dans ces résultats. Y parvenir suppose de s’outiller pour automatiser l’intégration des signatures aux emails et les adapter au mieux, selon les fonctions des collaborateurs et les destinataires – internes ou externes. Il s’agit aussi d’intégrer les signatures mail comme un levier à part entière dans les scénarios de campagne. Un effort facile à justifier aujourd’hui au regard des résultats obtenus.

Découvrez Letsignit

Sources:

(1) Source Statista 2021.
(2) moyenne des réponses exprimées via un sondage réalisé en septembre 2021 auprès de 749 décideurs marketing de groupes de plus de 100 salariés, clients de Letsignit.

The end