Marketing
Comment chaque spécialiste marketing peut tirer parti de la signature mail

Brand manager, digital campaign manager, employee advocacy manager, spécialiste ABM, responsable de l’inbound recruiting… Le marketing se spécialise et avec lui les rôles de chacun. Une spécialisation qui met les canaux de communication sous tension. Bonne nouvelle : pour chacun de ces rôles, la signature mail peut être utilisée comme un canal à part entière

Brand manager, digital campaign manager, spécialiste de l’ABM (Account Based Marketing), leader de l’employee advocacy, responsable de l’inbound recruiting… Le marketing se spécialise, ce n’est pas une nouveauté, et les responsabilités évoluent en conséquence. Avec plusieurs risques à la clé : siloter les actions au point de perdre en cohérence globale et, aussi, enfermer chacun dans sa discipline et ses outils. 

Soyons honnêtes, le mouvement est déjà bien lancé. Le Digital Campaign Manager passe une bonne partie de son quotidien dans un outil de marketing automation tel que Hubspot, Marketo, Pardot ou autres ; le Responsable de l’Advocacy et du Social Selling pense Sales Navigator (l’outil de prospection de Linkedin) du matin au soir ; le Brand Manager contrôle les contenus (vidéos, ppt) dans son brand center… 

 

Des spécialistes marketing en concurrence sur les canaux 

Au-delà de l’outillage propre à chaque fonction, cette spécialisation tend aussi à distribuer les canaux de communication. À ce jeu, le Digital Campaign Manager s’intéresse inévitablement au SEO, aux campagnes SEA et à tout ce qui peut générer du trafic et des conversations tandis que le Responsable Advocacy se concentre sur les réseaux sociaux, souvent avec un fort focus sur Linkedin. Les réseaux sociaux sont aussi le terrain de jeu des Responsables du Marketing RH comme des spécialistes ABM qui, pour leur part, prennent aussi l’ascendant sur les campagnes d’emails ciblés.  

Question légitime : cette spécialisation pose-t-elle problème ? Dans la pratique, c’est déjà le cas. La concurrence entre les disciplines met les canaux de communication sous tension. Les réseaux sociaux sont éminemment concernés car tiraillés entre les objectifs de l’employee advocacy, de la marque employeur et les différentes campagnes de marque. En témoigne d’ailleurs la forte propension des marques actuellement à remettre à plat leur stratégie social média pour mieux « découper » les enjeux

 

L’email 1to1 et sa signature : un canal authentique et légitime pour tous les spécialistes marketing  

Face à des canaux sous-tension, chacun cherche LE nouveau canal. Un point de contact capable de se glisser de la manière la plus naturelle – comprendre : de manière non-intrusive – dans le quotidien des audiences. Dans cette quête, l’email reprend des couleurs et pour de bonnes raisons.  

  • l’email n’est pas dépendant d’un algorithme (sauf celui qui filtre les spams) ; 
  • il porte une conversation d’humain à humainqui se (re)connaissent ; 
  • il est d’ailleurs émis par un collaborateur – et non une organisation abstraite. 
  • s’il est contextuel, il s’inscrit dans un centre d’intérêt de celui ou celle qui le reçoit. 
  • enfin, l’email porte une signature qui bénéficie de toutes les qualités que nous venons de citer et qui, en outre, peut porter son propre contenu

Rappelons-le : un message émis par un salarié est jugé bien plus crédible que lorsqu’il est émis par la marque. Et, au quotidien, ce sont en moyenne 40 emails qui sont envoyés chaque jour par chaque collaborateur. 40 opportunités donc d’utiliser toute la légitimité d’un email pour y intégrer un contenu !

 

La signature mail : des usages pour tous les rôles marketing 

Tirer parti de la signature mail oui mais… à quelles fins ? Chaque spécialiste marketing y trouve en fait son compte. Le Brand Manager s’assure que la signature, qui incarne l’entreprise, respecte l’identité visuelle de marque. Il peut aussi l’exploiter pour y décliner une campagne de marque.  

Côté campagnes justement, le Digital Campaign Manager peut décliner les opérations en cours dans les signatures mail – utile pour le cross-selling sur des clients existants. Le spécialiste ABM travaille pour sa part de manière plus fine, notamment en intégrant des contenus très spécifiques dans la signature mail de collaborateurs en contact avec les comptes ciblés. L’Advocacy Manager exploite la signature pour amplifier les contenus produits par les collaborateurs eux-mêmes et ainsi stimuler les échanges. Quant au Responsable du Marketing RH, il trouve dans la signature un allié de poids pour promouvoir la marque employeur : un tel message émis par un collaborateur est bien plus légitime. 

En multipliant ces usages ne risque-t-on pas de saturer rapidement les signatures mail des collaborateurs ? Pas si la signature est gérée comme les autres canaux, autrement dit avec une solution professionnelle. Objectif : centraliser les signatures, les modéliser et les activer comme les autres campagnes. Donc, au bon moment et avec les bons groupes de collaborateurs, selon leurs fonctions, localisations, entités, etc. C’est la mission qu’assure Letsignit pour des petites entreprises comme des très grandes. Et au service de toutes les fonctions marketing de ces organisations. 

Essayer gratuitement

 

Comment le Digital Campaign Manager peut tirer parti des signatures mail ? 

Marketing RH : comment les signatures mail y contribuent ? 

Comment le Spécialiste ABM peut tirer parti des signatures mail ? 

Comment le Brand Manager peut tirer parti des signatures mail ? 

Comment l’Advocacy Manager peut tirer parti des signatures mail ? 

Comment le Content Manager peut tirer parti des signatures mail ? 

The end